Que pouvez-vous faire pour prévenir une chute de glycémie?

Tout d’abord, il est important de savoir qu’il existe de nombreux facteurs qui ont une influence directe sur nos taux de glucose. De plus, bon nombre d’entre eux peuvent être hors de notre contrôle. 

Cependant, il existe d’autres choses que nous pouvons faire pour aider à prévenir l’hypoglycémie.

Si vous avez ou vivez avec une maladie qui cause des chutes de glycémie, vous pouvez prendre en compte une série de recommandations… Peut-être pouvez-vous prévenir certains problèmes?

Ceci est d’autant plus conseillé si la personne souffrant d’hypoglycémie est un jeune enfant qui n’est pas suffisamment capable de prendre en charge son affection.

Les personnes diffèrent entre elles, et leur hypoglycémie aussi. Cependant, les symptômes de chute sont souvent répétés…

N’IGNOREZ JAMAIS LEURS SYMPTÔMES!

Il est préférable de faire contrôle supplémentaire de la glycémie plutôt que d’avoir à le regretter plus tard. Par exemple: la sensation de faim peut être de la faim seulement, mais cela peut également être un signal d’avertissement.

Soyez toujours vigilant

Quiconque est à risque d’hypoglycémie doit toujours avoir sous la main: équipement de mesure (glucomètre, bandes et dispositif de piqûre) et alimentation en cas de creux de glycémie. Peu importe si vous ne quittez la maison que pendant un court momen!!

Hippo Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et nous vous tiendrons au courant de nos projets et de nos nouvelles passionnantes.

Éviter our prévenir les situations de risque

Chaque personne réagit différemment à l’exercice, aux virus, à la température environnementale et à d’autres facteurs qui peuvent altérer les taux de glucose ; bien sûr, cela dépend également beaucoup de la pathologie de base. Lorsque nous sommes dans ces situations, cela peut nous rendre plus conscients de la glycémie, même si cela dure plusieurs jours.

Avec le temps, vous saurez quelles sont les situations les plus susceptibles d’entraîner un faible taux de sucre dans le sang. Ce sont ces situations qui doivent éveiller votre sixième sens!

AVANT TOUT: SUIVRE LES RECOMMANDATIONS ALIMENTAIRES ET MÉDICAMENTEUSES QUI VOUS ONT ÉTÉ DONNÉES À L’HÔPITAL.

Information équivaut à pouvoir

Les personnes qui passent le plus de temps avec un enfant qui peux faire des chutes de sucre doivent connaître son état, apprendre à reconnaître les symptômes et savoir comment agir en cas d’urgence.

Soyez attentif à l'alimentation

Si vous souffrez d’hypoglycémie ou vivez avec quelqu’un qui en souffre, vous aurez certainement découvert l’importance de suivre un régime alimentaire adapté à cet état.

Il serait conseillé de savoir quels aliments augmentent la glycémie rapidement et lesquels le font plus lentement. Les premiers peuvent être utiles en cas d’hypoglycémie et les deuxièmes pour maintenir des taux de glycémie plus stables.

De plus, certains types d’aliments ne doivent être utilisés que rarement, comme les chocolats, les bonbons, les boissons sucrées, etc., dans des conditions provoquant une hypoglycémie récurrente. Ces types d’aliments sucrés peuvent provoquer des fluctuations plus rapides de la glycémie.

N’OUBLIEZ PAS

Une chute du taux de glycémie doit être traitée pendant que le patient est au repos pour éviter que la situation ne s'aggrave lorsque le traitement administré commence à travailler (p. Ex., jus de fruits, sucre, glucose en sachets, injection de glucagon...).

Depuis qu'ils sont jeunes

Il est impératif que nos enfants apprennent à reconnaître et à dire ce qui ne fonctionne pas dans leur corps.

Beaucoup d’entre eux souffrent d’hypoglycémie sans symptômes externes,(*) mais cela ne signifie pas que le cerveau est exempt de lésions. Par conséquent, plus vite nous serons alertés, moins la situation sera grave.

Il existe de nombreuses façons de travailler avec les enfants, mais de notre point de vue, le meilleur apprentissage est celui qui se fait par l’expérimentation, le jeu et la lecture.

(*) Les personnes atteintes d’une affection qui cause l’hypoglycémie peuvent développer ce que l’on appelle une «non-perception de l’hypoglycémie».  Cela signifie que la réaction habituelle de l’organisme à un faible taux de sucre dans le sang provoquant les symptômes de l’hypoglycémie est émoussée. Plus une personne présente des épisodes répétés d’hypoglycémie, plus le risque de disparition complète des symptômes d’hypoglycémie est important.

Si cela se produit, aucun signe ne montre qu’une baisse sévère est sur le point de se produire (comme des étourdissements, une irritabilité, des sueurs, des tremblements, etc.). Dans ce cas, des convulsions ou une perte de connaissance peuvent survenir soudainement et sans avertissement.  L’absence de perception de l’hypoglycémie peut être très dangereuse et constitue l’une des raisons pour lesquelles les experts recommandent de maintenir les taux de glycémie au-dessus de 70 mg/dl (3,9 mmol/l).

La prévention de l’hypoglycémie peut redonner à l’organisme sa capacité à réagir et à avertir de nouveau de manière appropriée en cas d’hypoglycémie.

Nous avons beaucoup des souhaits concernant les maladies rares provoquant des hypoglycémies... Voulez-vous aider notre Arbre à Souhaits à continuer de pousser?

Cela pourrait être très utile...

Hypoglucémie
Que dois-je faire en cas d'hypo?
Est-ce que je peux les prévenir?

¿Te gusta jugar?

Regístrate GRATIS al Club Hippo y disfruta de un montón de juegos para aprender todo lo que necesitas sobre las hipoglucemias.